Top départ du Festival : prêts pour un petit air de folie ?

Nous y sommes… la 22e édition du Festival commence ce mercredi !

Plus que deux jours avant le démarrage du 22e Festival !
40 manifestations pour toutes les sensibilités, avec un petit air de folie(s).

Parmi les concerts « ayant un grain », voici une sélection :

VENDREDI 6 OCT (et merc 4 pour une avant-première réservée aux étudiants le 4 oct.)
> Cathedral Mobile, un projet un peu fou de l’organiste Jacob Lekkerkerker.
Jacob est organiste, compositeur et improvisateur. Explorateur curieux, il invite le public à de véritables expériences sonores. Après un concert orgue et taïko lors de la Nuit de l’Orgue 2016, il revient au Festival avec son nouveau projet. Orgue, violon et dispositif électronique joueront avec l’espace et l’acoustique de la cathédrale Saint-Étienne.
En savoir plus ici : cliquez ici !

SAMEDI 7 OCT
> les Mad songs, un concert donné par les Curious Bards. Musique baroque et plaintes d’amour fou laisseront ensuite la place à des musiques traditionnelles celtiques et gaéliques
En savoir plus : cliquez ici

MARDI 10 OCT
> Le Monde à l’envers
Voici un spectacle très intime, un brin méditatif, mêlant flûte shakuachi, orgue et… pendule !
L’idée de ce spectacle est née de l’étude des courbes du mathématicien Jules Lissajous (1822/80), qui, dessinées sur le sol par du sable, évoquaient les nervures des voûtes d’une cathédrale gothique. Une expérience sensorielle apaisante !
En savoir plus : cliquez ici

SAMEDI 14 OCT
> Le concert-surprise à 17h17 fera vibrer et résonner l’église du Gesu. Une occasion de se laisser bercer, surprendre, déconcerter…
En savoir plus  : cliquez ici

DIMANCHE 15 OCT
> Dingue de Jazz, Barbara Dennerlein => Le concert de clôture du Festival
Cette lady du jazz est une virtuose de l’orgue hammond. Elle a développé depuis de nombreuses années un univers personnel sur l’orgue à tuyau. Chaque instrument l’inspire sur le moment et l’art de l’improvisation prend alors tout son sens pour faire naître la musique dans un lieu unique avec un instrument unique. Elle jouera au grand orgue de la cathédrale St-Étienne et à l’orgue hammond, et dialoguera avec les musiciens classiques du Brass Band de Toulouse.
Ce sera le monde à l’envers, avec jazz à l’orgue et classique aux cuivres ! 
En savoir plus  : cliquez ici

DIMANCHE 15 OCT
> la Nuit des Fous, cerise sur le gâteau du Festival, embarquera le public dans l’intimité des organistes
En savoir plus  : cliquez ici