Une invitation à partager un grain de folie

Le mot d’Yves Rechsteiner, directeur artistique de Toulouse les Orgues

L’orgue rend-il fou ?
"Oui, mais la passion vaut mieux que la raison !" 
 

Il y a les dingues de jazz, les fous d’opéra et les cinglés du music-hall. Les toqués de menuet, les fadas de samba. Et puis il y a les organistes. Que l’orgue aurait rendus fous ? Si l’on se fie à l’imagerie populaire, de Nemo à Dracula, la réponse est oui !
La démesure de l’instrument, la solitude de l’interprète, les sombres perchoirs gothiques, la mécanique diabolique et la virtuosité inhumaine du répertoire, tout est là pour pousser l’organiste dans la mégalomanie et la paranoïa …
Mais il n’y a pas de génie sans folie, et en art, la passion vaut mieux que la raison. Toulouse les Orgues 2017 propose donc aux fous de musique et d’orgue de soigner le mal par le mal avec de belles variations sur la déraison.

Nous vous proposons des moments de folie baroque comme les Mad Songs et la Viole du diable, des expériences sonores comme Cathédrale mobile et le Concert-Surprise. Vous pourrez reprendre vos esprits lors de moments de quasi hypnose comme Le monde à l’envers.
Nous fêterons également la remise en musique du grand Cavaillé-Coll de Saint-Sernin après un « relevage », c’est-à-dire des mois de nettoyage, tuyau par tuyau.... Vous entendrez l’instrument dans sa splendeur lors de plusieurs moments forts, du concert d’ouverture avec Michel Bouvard au récital du grand chef et organiste Wayne Marshall.

Ce programme, une déclaration d’amour fou à l’instrument, débute avec les épreuves publiques avec le 12e Concours international Xavier Darasse qui attire du monde entier des jeunes interprètes passionnés. Il se terminera par une Nuit des fous, où des organistes sachant rire d’eux-mêmes oseront montrer jusqu’où cette passion peut mener…

L’art est assurément une folie. Et nous sommes bien impatients de la partager avec vous !

Yves Rechsteiner, directeur artistique de Toulouse les Orgues

> Le 22e Festival se déroulera du 4 au 15 octobre et la programmation sera en ligne mi-juin sur le site internet de Toulouse les Orgues.