Jean-Jacques CUBAYNES Basse

De nationalité française , né à Toulouse, il y fait ses études universitaires (Docteur de spécialité en chimie structurale) et musicales. Il se perfectionne ensuite à l’Ecole supérieure d’Art lyrique - Opéra Studio de Paris.

Il commence sa carrière d’artiste lyrique soliste au Théâtre du Capitole de Toulouse, puis se produit sur la plupart des grandes scènes françaises dans les rôles de premier plan du répertoire de basse : Basilio, Colline, Don Giovanni, Méphisto, Arkel, Sarastro, Don Quichotte, Don Alfonso (Cosi fan tutte), Figaro (Nozze di Figaro), Banco (Macbeth), Ramfis (Aida), L’Inquisitore (Don Carlo), Lothario (Mignon), Il Commendatore (Don Giovanni) … En 1987, il débute à l’Opéra de Paris dans La Clemenza di Tito (Publius) et Idomeneo (La Voce) sous la direction de Christopher Hogwood, puis à l’Opéra Bastille en 1991 dans Samson et Dalila (Le Vieillard Hébreu) sous la direction de Myung Whun Chung , il y est affiché ensuite dans Idomeneo , St-François d’Assise , Un Ballo in Maschera et Carmen . A l’étranger, il est invité à Dublin, au Festival de Bregenz, à Liège, à Karlsruhe, au Zwingenberg Schlossfestspiele, au Sommerfestspiele de Regensburg… et en concert à Séville, Bonn, au Festival d’Oulunsalo – Finlande, au Japon (Tokyo, Kyoto, Sendai…)…

Il travaille sous la direction : de chefs d’orchestre tels que : Myung Whun Chung, Christopher Hogwood, Michel Plasson, Serge Baudo, Maurizio Arena, Sylvain Cambreling, Marc Soustrot, Alain Guingal, Guy Condette, Antonello Allemandi, Guido Johannes Rumstadt, Alberto Zedda, Isaac Karabtchevsky...et de metteurs en scène tels que : Jérôme Savary, Peter Sellars, Pier Luigi Pizzi, Jorge Lavelli, Anne Delbée, Henri Ronce, Philippe Godefroid, Nicolas Joël, Louis Erlo, Jean Luc Tardieu, Jean-Louis Thamin, Jean-Louis Martinoty, Jean-Claude Berutti, Jean-Claude Auvray, Bernard Broca, Dieter Kaegi... Par ailleurs , il mène en France et à l’étranger une importante carrière de récitals.

Il a participé aux enregistrements pour EMI de Mireille (Gounod) et de Padmâvati (Roussel) aux côtés de José Van Dam, Mirella Freni, Marilyn Horne, Nicolai Gedda sous la direction de Michel Plasson .

Il signe sa première mise en scène, La Finta semplice de Mozart, à l’Opéra de Nantes en octobre 2000, puis réalise successivement celles de La Bohème, en novembre 2002 à la Cité des Congrès de Nantes et de Norma, en décembre 2003 et février 2004 pour Angers Nantes Opéra à Angers et Nantes .

Il est Directeur Artistique depuis 1994, du Festival Déodat de Severac qu’il consacre aux musiques françaises et ibériques et à la culture occitane et depuis 2001, des Journées de Rencontres autour de la Mélodie française de Toulouse qu’il a créées et qui proposent en alternance, le Concours International d’interprétation de la Mélodie Française de Toulouse ou l’Académie Gabriel Fauré - Déodat de Séverac .

Durant la saison 2002-2003, il est Conseiller Artistique d’Angers Nantes Opéra (ANO) nouvelle structure qui regroupe désormais les opéras de Nantes et d’Angers .