Jeanne VIDEAU

Ange-secrétaire, enfant-diva ou sainte-clown ? Comment peut-on imaginer que cette frêle blondinette, tirant cet énorme accordéon ait autant de ressources et de ressort ? Sur scène, elle est tout à la fois sage et terrible, drôle et tragique, présente au texte et tellement décalée.

En 1986, elle commence le théâtre : 3 ans de comédie musicale dans la Compagnie Mikado, puis 6 ans de théâtre chorégraphique avec la compagnie Marion Mirbeau. En 1996, elle intègre le théâtre École du Passage à Paris, dirigé par N. Arestrup et A. Del Pérugia. Elle passe les deux années suivantes en résidence au sein de l’association Regards et Mouvements, sous la direction de A. Del Pérugia, où elle travaille la marionnette et l’accordéon.

En 2001, elle co-fonde La mère Gigogne et Cie (spectacles tout public : Ya Léo et Ya les bas, Le mariage forcé " de Molière, Va Savoir).

En 2005, elle entreprend une collaboration avec le conteur F. Naud et l’accompagne à l’accordéon et au chant sur le spectacle "Le Grand Merdier", puis sur sa trilogie théopolitaine et divers autres spectacles.

Elle crée Carmelle ou la déraison d’être avec M.C Biais puis Carmelle etc, le triptyque. En 2009, elle fonde avec MC Biais la compagnie La Controverse. Le projet Angles-Morts, recherche artistique et théâtrale in progress sur le monde de l’enfance, voit le jour.
Avec Maia Ricaud, elle travaille sur Rouge.