Tugan SOKHIEV, Direction musicale

Depuis le 1er septembre 2008, Tugan Sokhiev est directeur musical de l’Orchestre national du Capitole, après avoir été pendant trois ans premier chef invité et conseiller musical de la formation toulousaine. Durant ses trois premières années à la tête de l’Orchestre national du Capitole, il a dirigé de nombreux concerts à Toulouse ainsi qu’en France et à l’étranger, et a enregistré des disques chez Naïve très acclamés par la critique, dont la Quatrième Symphonie de Tchaïkovski, les Tableaux d’une exposition de Moussorgski, Pierre et Le Loup de Prokofiev et dernièrement le Concerto pour violon n°2 de Prokofiev (avec Geneviève Laurenceau), ainsi que les Danses Symphoniques de Rachmaninov.

Il fait des tournées avec l’Orchestre National du Capitole en Allemagne, à Vienne, en Croatie, en Espagne, au Japon, en Asie du Sud-est et en Russie. Il a été nommé “Révélation musicale de l’année” par le Syndicat de la Critique en 2006. À seulement 33 ans, il a notamment dirigé l’Orchestre National de France, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, le Deutsches Symphonie-Orchester de Berlin, l’Orchestre Symphonique de la RAI de Turin, l’Orchestre Royal du Concertgebouw d’Amsterdam, l’Orchestre Philharmonique de Munich, la Fondazione Arturo Toscanini, l’Orchestre de la Scala de Milan, l’Orchestre du Bayerische Staatsoper, l’Orquesta Nacional de España, le National Philharmonic of Russia, le Bournemouth Symphony, l’Orchestre Symphonique de la Radio de Francfort, le Sydney Philharmonic, et il entretient une collaboration étroite avec le Philharmonia Orchestra où il retourne tous les ans.

Il a fait ses débuts lyriques au Royaume-Uni en 2002 dans La Bohème avec le Welsh National Opera, puis à New York pour Eugène Onéguine avec le Théâtre Mariinski. Sa première production au Festival d’Aix-en-Provence, L’Amour des trois oranges, est très bien accueillie par la critique ; et il dirige cet opéra lors de reprises au Luxembourg et au Teatro Real de Madrid. Il est à la baguette en 2006 pour Boris Godounov au Houston Grand Opera. Récemment il a dirigé ré Le Coq d’or, Iolanta, Samson et Dalila, L’Ange de feu et Carmen au Théâtre Mariinski, ainsi que La Dame de pique et Iolanta au Théâtre du Capitole de Toulouse.

La saison 2008/2009 a vu les débuts de Tugan Sokhiev avec l’Orchestre de l’Académie Sainte Cécile de Rome et l’Orchestre Symphonique de la NHK. On le retrouve au pupitre de l’Orchestre Symphonique de la Radio Finlandaise, de l’Orchestre National de France, du Deutsches Symphonie-Orchester de Berlin, du Mahler Chamber Orchestra et du Philharmonia Orchestra ; en plus de ses nombreux engagements au Théâtre Mariinski et avec l’Orchestre National du Capitole de Toulouse.

Il a fait des débuts acclamés en 2009/2010 avec l’Orchestre Philharmonique de Vienne au Musikverein, puis avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin et de Rotterdam.

En 2010/2011, il débute au Staatsoper de Vienne avec La Dame de pique. Outre les concerts à Toulouse, il est à la tête de l’Orchestre National du Capitole à la salle Pleyel à Paris, en tournée en Espagne, Russie et Italie. Il vient de diriger avec succès une série de représentations des Fiançailles au couvent de Prokofiev, au Théâtre du Capitole de Toulouse et à l’Opéra Comique. On le retrouvera aux Chorégies d’Orange en Juillet 2011.

Dans le courant de cette saison, il dirige également l’Orchestre Symphonique de la Radio Finlandaise, l’Orchestre de l’Académie Sainte-Cécile et il fait une tournée avec le Philharmonia Orchestra et le Mahler Chamber Orchestra.

À compter de septembre 2012, il sera le directeur musical du Deutsches Symphonie-Orchester de Berlin, et gardera ses fonctions à Toulouse pour les années à venir.

Mars 2012