Jean-Pierre Canihac

Jean-Pierre Canihac

Jean-Pierre Canihac pratique le cornet à bouquin comme soliste, au sein de l’ensemble Les Sacqueboutiers et des phalanges instrumentales spécialisées dans l’exécution de la musique ancienne. Sa connaissance approfondie de cette littérature et le raffinement de son jeu en font un musicien recherché.

Il a effectué ses études musicales aux Conservatoires de Toulouse, de Versailles et de Paris, notamment avec Maurice André. Il y obtient les premiers prix de trompette, de musique de chambre, ainsi que le Certificat d’Aptitude à l’enseignement musical et le Certificat d’Aptitude complémentaire de formation musicale. Nommé professeur au Conservatoire National de Région de Toulouse, il s’intéresse à l’étude et à la pratique des cuivres anciens. Avec Jean-Pierre Mathieu, il fonde en 1976 l’ensemble de cuivres anciens de Toulouse Les Sacqueboutiers.

Jean-Pierre Canihac enseigne le cornet à bouquin et la trompette naturelle au sein d’académies internationales de musique ancienne telles que celles de Saintes, Dijon, Genève, Urbino, Poblet, la Seù de Urgell, Daroca, San Feliù, Vienne, Barcelone, Oxford...

Il apparaît comme soliste dans de grands ensembles internationaux et sous la direction de chefs prestigieux : Michel Corboz, Philippe Herreweghe, Ton Koopman, Jordi Savall (Hesperion XXI), William Christie (Les Arts Florissants), Emmanuelle Haïm (Le Concert d’Astrée), Jean-Claude Malgoire (La Grande Ecurie et la Chambre du Roy), Paul McCreesh (Gabrieli Consort), Richard Cheetham (Orchestre de la Renaissance), Lorenz Duftschmidt (Harmonico Tributo), René Clemencic (Clemencic Consort), Andrew Parrott (London Tavener Choir), Sigiswald Kuijken (La petite bande), Nikolaus Harnoncourt (Concentus Musicus de Vienne)...

En 1989, il est nommé professeur au Département de Musique Ancienne du Conservatoire National Supérieur de Lyon et il rejoint, en 2001, l’Ecole Supérieure de Musique de Catalunya à Barcelone.

Il est fréquemment invité comme expert dans les symposiums de cuivres anciens, notamment à Paris en 2000, à Oxford, à Leipzig en 2003 et à Madison en 2004.

Jean-Pierre Canihac joue également du cornetto et de la trompette naturelle lors de représentations d’opéra. Il participe régulièrement depuis 1981 aux exécutions d’oeuvres de Monteverdi (Orfeo, Le Retour d’Ulysse, Le Couronnement de Poppée), Charpentier (David et Jonathas), Rameau (Les Indes Galantes), Gluck (Orphée et Eurydice) montées à Tourcoing, Lyon, Paris, Aix-en-Provence, Venise, Barcelone, Vienne, New York, Amsterdam, Buenos-Aires ou Londres.

Outre ceux effectués avec Les Sacqueboutiers (les "Symphoniae Sacrae" de Schütz, "La Sacqueboute", "Musique à la Cour de Kromeriz"… ), Il a participé à un grand nombre d’enregistrements discographiques salués par la presse internationale. Il a acquis une réputation mondiale pour l’exécution de la redoutable partie de cornetto des "Vespro della Beata Virgine" de Monteverdi qu’il a jouée plus de cent cinquante fois et enregistré huit fois sous la direction de chefs aussi réputés que Jean-Claude Malgoire, Philippe Herreweghe, Heinz Hennig, Michel Corboz, Andrew Parrott, Jordi Savall, Gabriel Garrido, William Christie.

En 2006, l’ensemble Les Sacqueboutiers a fêté ses trente ans. Pour l’occasion, il a organisé à Toulouse, un symposium international qui associe une série de concerts et de conférences à un concours de cuivres anciens ouvert aux musiciens individuels (cornetto et sacqueboute) ainsi qu’aux ensembles constitués. Une grande première dans ce domaine.