Tuesday 9 October 2012

Saint-Savin, Luz-Saint-Sauveur, Saint-Gaudens › Day out in region 20h00, Collégiale Saint-Pierre › On the other side of the Pyrénées

Wednesday 10 October 2012

20h30, Basilique Saint-Sernin › Opening concert

Thursday 11 October 2012

12h30, Église Notre-Dame la Dalbade › Midday concert 20h00, Église-musée des Augustins › Wind Images 22h00, Église-musée des Augustins › Canto Ostinato

Friday 12 October 2012

12h30, Chapelle Sainte-Anne › Midday concert 16h00, › Facteur d’orgues : des métiers, une passion 17h00, salle de conférence du Lycée Saint-Sernin › Organbuilders, artists-artisans of today 20h30, Cathédrale Saint-Étienne › « Inviolata »

Saturday 13 October 2012

11h00, Église Saint-Pierre des Chartreux › The Goldberg Variations 15h30, Église du Gesu › Ktésibios legend 20h00, Halle aux Grains › Orchestre National du Capitole de Toulouse

Sunday 14 October 2012

10h30, Basilique Saint-Sernin › Festival mass 12h00, Basilique Saint-Sernin › Concert-aubade 15h00, Salin's area › The heritage in musique 15h00, Cintegabelle › Tour in region

Monday 15 October 2012

12h30, Hôtel-Dieu Saint-Jacques - salle des colonnes › Midday concert 20h30, Église-musée des Augustins › Sweelinck, the "organists maker", from Amsterdam to Hambourg

Tuesday 16 October 2012

12h30, Église Saint-Pierre des Chartreux › Midday concert 20h30, basilique Saint-Sernin › Cine-concert

Wednesday 17 October 2012

Toulouse, Montauban, Agen, Villeneuve-sur-Lot › Day out in region 12h30, Salle Varèse du Conservatoire › Midday concert 15h30, Église Notre-Dame la Dalbade › The Carnival of the Animals 20h00, Église Saint-Étienne de Villeneuve-sur-Lot › Concert for the organ inauguration

Thursday 18 October 2012

12h30, Temple du Salin › Midday concert 20h30, Église Saint-Exupère › Bach, Bartók and jazz

Friday 19 October 2012

Toulouse › Xavier Darasse, a musicien of the XXth century 12h00, Église-musée des Augustins › the fantastic style in the organ’s music 20h30, Cathédrale Saint-Étienne › Hommage to Xavier Darasse

Saturday 20 October 2012

11h00, Église Saint-Pierre des Chartreux › Opera arias and dances 16h30, Église Notre-Dame la Dalbade › Gabriel Fauré’s Requiem 20h30, Église-musée des Augustins › Voces 8 22h30, hôtel Crowne Plaza › Jazz scene at the Crowne Plaza

Sunday 21 October 2012

10h00, Couvent des Dominicains, rangueil › Musical offering 10h30, Couvent des Dominicains, rangueil › Festival mass 17h00, Halle aux Grains › Ending concert 21h00, basilique Saint-Sernin › Organ night

Xavier Darasse, a musicien of the XXth century

An exceptionnal symposium

From 19 to 21 October 2012,
Toulouse

Xavier Darasse, un musicien du XXe siècle

Xavier Darasse est né à Toulouse en 1934, dans une famille de musiciens. Remarqué par Marguerite Long, il entra à 16 ans au Conservatoire de Paris. Il y obtint de nombreux premiers prix, orgue, improvisation, harmonie, composition, suivis d’un Grand Prix de Rome. Puis il s’engagea rapidement dans une carrière de concertiste qui le mena durant plusieurs années dans le monde entier. Virtuose éclectique, merveilleux improvisateur, artiste complet, il jouait aussi bien la musique ancienne que le répertoire romantique et contemporain.

« J’ai failli être pianiste. Marcel Dupré avait dit à mes parents, il faut qu’il fasse beaucoup de piano. L’orgue, ce sera une récompense ! »

Mais bien sûr, une carrière de virtuose ne suffisait pas. Cet homme, dont tous ceux qui l’ont connu ne cessent de rappeler le charisme, l’amour immodéré de la musique, l’hyperactivité, l’humour et la vivacité d’esprit, ne voulait pas être « qu’un joueur d’orgue». Un « musicien qui ne s’intéresse à rien c’est... une machine » disait-il.

Alors il enseigne. C’était un maître anticonformiste, mais qui n’aimait guère la médiocrité. Il crée la classe d’orgue du Conservatoire de Toulouse. Plus tard, il enseignera au Conservatoire National Supérieur de Lyon puis deviendra directeur du CNSM de Paris. Il participe à des master-classes, crée le Concours international d’Orgue, lance les Académies de l’orgue et du clavecin à Toulouse.

Il diffuse. Il « aère » le monde fermé de l’orgue. Pour jouer là où il n’y a pas d’instrument, il fait construire un orgue transportable. Il descend de la tribune du grand orgue pour parler aux auditeurs et se rapprocher du public. Il s’intéresse au rock et au jazz. Il produit des émissions à Radio France. Il co-dirige le Centre Culturel Croix Baragnon de Toulouse. Il crée l’association « les Arts Renaissants », organise les premiers concerts dans un musée. Il invite dès les années 1970 tous ceux qui réinventent la musique ancienne, Gustav Leonhardt, Jordi Savall, Scott Ross, Jos van Immersel et tant d’autres. Il imagine « Bach et Cie » le premier festival Bach commémoratif.

« J’ai contribué à essayer de faire sortir l’orgue de sa chapelle. C’est un instrument qui appartient à tous. L’organiste, c’est comme le chauffeur d’une Rolls Royce. La voiture n’est pas à lui. J’estime que pour l’orgue, c’est un peu la même chose. »

Il bâtit. Beaucoup d’instruments sont mal-en-point, à Toulouse et partout en France. Moteur de la Commission Nationale des orgues dès 1969, il convainc le ministère de la Culture de protéger les instruments historiques. Il use de toute ses (grandes) capacités de conviction pour remettre les orgues du passé dans leur disposition d’origine, pour faire accepter la diversité de leurs styles. Il persuade les villes d’en construire de nouveaux, d’esthétiques différentes. Toulouse lui doit bien sûr le magnifique orgue Ahrend des Augustins.

Il compose. L’orgue tient une place de choix dans son œuvre, mais il écrit aussi pour des ensembles de vents, pour orchestre, pour les voix. Il compose deux messes, dont la Messe pour les paroisses et son célèbre « Notre Père ». Peu de temps avant son décès, il se lance dans un opéra inachevé, « Le portrait de Dorian Gray ».

« Quand vous jouez, c’est une forme de générosité, vous donnez et ça disparaît. Ça ne reste que dans le souvenir. Quand vous écrivez la musique... on a tous une sorte d’envie d’immortalité. Je trouve agréable de savoir que quand je ne serai plus là, je serai là, d’une autre façon. (...) La mort, c’est quand il n’y a rien. Or, là il y aura quand même des choses. Même si ce n’est pas très bon d’ailleurs, ça ne fait rien. »

L’accident dramatique qui le priva de l’usage d’un bras en 1976 mit un terme à sa carrière de concertiste. Mais Xavier Darasse transforma cette tragédie personnelle en énergie au service de l’Art, jusqu’à sa disparition, le 24 novembre 1992, à l’âge de 58 ans.
Il a soufflé un air neuf sur le monde de la musique. Ses convictions tranchées ont probablement sauvé les plus beaux instruments de France.

Citations tirées de l’émission « Radioscopie » – Jacques Chancel s’entretient avec Xavier Darasse, octobre 1977


Programme

Vendredi 19 octobre
15h, en face de la DRAC, rue de la Dalbade
Visite commentée dans la cour de l’Hôtel de Pierre où à habité Xavier Darasse

15h30, salle des Écuries de la DRAC
Accueil par Dominique Paillarse, directeur régional des affaires culturelles de la région Midi-Pyrénées (DRAC) et introduction par Gilbert Amy, président du colloque

1/ Xavier Darasse - portrait
Intervenants : Michel Roquebert et Gil Pressnitzer

Intermède musical : « Actions », pour quintette de cuivres de de Xavier Darasse
Étudiants et professeurs du CRR de Toulouse (dir. Daniel Lassalle)

2/ Xavier Darasse - l’organisateur, un visionnaire pour Toulouse
Intervenants : Denis Milhau, Jan Willem Jansen, Jean-Pierre Canihac, Jean-Pierre Matthieu, Michel Bouvard

Intermède musical : «Adagio » et « fugue » de la 1ère sonate pour violon seul de Johann Sebastian. Bach
Gilles Colliard, violon

3/ La facture d’orgues - restaurations et constructions
Intervenants : Jean-Pierre Decavèle, Philippe Bachet, Marie-Anne Sire et Patrice Bellet

Samedi 20 octobre
13h45, salle Varèse du Conservatoire (CRR)
Accueil par Jean-Christophe Sellin, conseiller municipal de la Ville de Toulouse délégué aux musiques et Gérard Duran, directeur du CRR

4/ Xavier Darasse - l’interprète et le professeur, la musicologie (axe baroque, symphonique, contemporain)
Intervenants : Bernard Foccroulle, François Espinasse, Ghislain Leroy, Bernhard Haas…

Intermède musical : « Masques » pour clavecin de Xavier Darasse (1985 – 92)
Martin Tembremande, clavecin

5/ Écriture et création
Intervenants : Jésus Aguila, Thomas Lacote

Intermède musical : « Per sonare », pour trompette, trombone et percussions de Xavier Darasse
Étudiants et professeurs du CRR de Toulouse

Dimanche 21 octobre
14h, Couvent des Dominicains
Clôture du colloque

6/ Xavier Darasse - producteur à France Musique
Intervenant : Benjamin François

7/ Xavier Darasse - Directeur du CNSM de Paris
Intervenants : Thierry Le Roy, Gretchen Amussen

8/ Xavier Darasse - un musicien dans la cité
Intervenant : Gilbert Amy