Bertrand Cattiaux

Né en 1955 à Étampes, Bertrand Cattiaux a 14 ans quand, ouvrant les portes de l’orgue Notre-Dame d’Étampes, il se retrouve face à ce monde fascinant de tuyaux, de bois et de mécanique. Il commence à prendre des leçons avec Noélie Pierront et, très vite, découvre sa vocation : facteur d’orgues. Formé auprès de Jean-Loup Boisseau, il a la chance de travailler sur le grand orgue de Notre-Dame de Paris et de rencontrer son titulaire, Pierre Cochereau. De 1974 à 1979, il est également l’assistant de François Carbou. Par la suite, les récitals donnés par des organistes de renommée mondiale, auxquels il assiste tous les dimanches, lui permettent d’acquérir une solide connaissance musicale. Au cours de cette période, Francis Chapelet et Michel Chapuis l’initient à la musique ancienne et il devient l’ami de Jean Boyer.

En 1980, il s’associe à Jean-Loup Boisseau. Ils fondent un nouvel atelier et restaurent plus de trente orgues, dont ceux de la basilique Saint-Denis, Notre-Dame de Paris, la cathédrale de Poitiers et Saint-Sernin de Toulouse. Ils reconstruisent également l’orgue de la chapelle royale du château de Versailles.

En 1988, Bertrand Cattiaux s’installe en Corrèze, à Liourdres, et fonde l’Atelier Bertrand Cattiaux. C’est ici qu’il construit, avec sa propre équipe d’artisans, l’orgue de la basilique Saint-Rémi de Reims, puis ceux de Lunéille, de Sarlat et d’Amilly inauguré par Gustav Leonhardt. Au sein de son équipe, Bertrand Cattiaux s’occupe principalement de la conception et de l’harmonisation des instruments, deux domaines dans lesquels il jouit d’une réputation internationale.

Bertrand Cattiaux est chevalier des Arts et des Lettres et chevalier de l’Ordre national du Mérite.