Flore Seube

Flore Seube entame ses études musicales par la viole de gambe à l’âge de 6 ans. Elle obtient, en 2007, les Diplômes d’Études Musicales de viole de gambe, de musique de chambre et d’analyse avec la mention très bien à l’École Supérieur Nationale de Musique de Brest. Elle poursuit son cursus de musique ancienne au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, où elle obtient, en mai 2013, le Master de viole de gambe dans la classe de Marianne Muller. Puis, elle entre en septembre 2013 dans la classe de Paolo Pandolfo dans un cycle de Perfectionnement à la Schola Cantorum de Bâle, en enseignant parallèlement la viole de gambe au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Bourgoin-­Jailleu.

Elle se produit régulièrement avec l’ensemble L’Eschequier dirigé par Emmanuel Rousson, et depuis 2012, en tant que soliste. Elle a également joué avec l’ensemble Aramis, « Les Timbres », et en 2010, avec Marianne Muller. Elle a participé en tant que continuiste, à la production d’un opéra de Da Gagliano, « La Dafne », dirigé par Jean-Marc Aymes et d’une reconstitution d’un « Don Quixote » de Purcell sous la direction de Patrick Ayrton.

Motivée par la redécouverte du répertoire baroque, mais également des productions mêlant littérature, théâtre ou encore improvisation, elle se produit notamment avec le violoncelliste Eric­-Maria Couturier et le claveciniste Dirk Bôerner, dans des concerts d’improvisation de musiques jazz et baroque. En 2010, elle participe à la création d’un spectacle sur le thème de « Tous les matins du monde » de Pascal Quignard avec le comédien Dominique Freydefont. En 2013, elle participe également à la création d’un consort, mêlant musique ancienne et contemporaine.

Elle a récemment interprété en trio l’intégrale des pièces de clavecin en Concert de Jean-Philippe Rameau et se produit avec l’ensemble Les Muses Galantes, Jean­-Marc Aymes et le Concerto Soave, ainsi que l’Ensemble Correspondances.