Les Sacqueboutiers

Ensemble de cuivres anciens de Toulouse

Lorsqu’ils décident de fonder Les Sacqueboutiers en 1976, Jean-Pierre Canihac et Jean-Pierre Mathieu font office de pionniers. Ils se lancent dans une démarche qui ressemble alors à une véritable aventure. Non seulement ils entreprennent la redécouverte des cuivres anciens, mais ils entament également une démarche faite de rigueur et d’imagination dans l’exploration d’un répertoire riche et foisonnant. Cette recherche implique un investissement constant dans l’étude et la mise au point des styles d’interprétation correspondant aux musiques ainsi abordées.

Rapidement, la qualité de leur travail leur vaut de participer à des enregistrements qui ont fait date dans l’histoire du disque (notamment Les Vêpres de la Vierge de Monteverdi dirigées par Michel Corboz). Depuis, ils ont collaboré avec les ensembles les plus prestigieux pour interpréter des musiques allant de la Renaissance à Mozart : Les Arts Florissants (W. Christie), La Chapelle Royale (P. Herreweghe), A Sei Voci (B. Fabre-Garrus), Elyma (G. Garrido), La Grande Ecurie et la Chambre du Roy (J.-C. Malgoire), ou encore l’Ensemble Clément Janequin (D. Visse). Avec ces formations, ou bien dans des programmes qui leurs sont propres, Les Sacqueboutiers sont régulièrement invités dans les plus grands festivals européens, en Amérique du Nord et du Sud, au Japon…

L’ossature de l’ensemble repose sur le groupe des cornets et saqueboutes qui ont donné leur nom à la formation. Autour de ce noyau viennent s’adjoindre, en fonction des répertoires abordés, d’autres instruments (violons, violes, bassons, chalemies), et la voix (solistes, quatuor vocal, chœur). Cette souplesse dans la constitution de la formation est requise par la variété des répertoires fréquentés, notamment lors de l’élaboration de programmes originaux où l’ensemble collabore avec des musicologues spécialistes dans le but de faire entendre des œuvres nouvelles. En effet, l’un des objectifs majeurs des Sacqueboutiers consiste à participer activement à la redécouverte progressive des plus belles pages du patrimoine musical européen. De grands programmes ambitieux sont ainsi conçus et présentés en collaboration avec des ensembles vocaux, comme le Chœur du Théâtre du Capitole ou l’ensemble A Sei Voci (Vêpres de la Vierge de Monteverdi, Couronnement d’un Doge à Venise, Le Roy à Toulouse), ou encore La Maîtrise Notre-Dame de Paris (Inviolata)…

Considéré par les spécialistes et par le public comme une référence pour l’interprétation de la musique instrumentale du XVIIe siècle, italienne et allemande en particulier, l’ensemble, avec sa vingtaine d’albums CDs enregistrés, collectionne les plus hautes récompenses décernées par la critique musicale et discographique.

En outre, il ne limite pas ses activités à l’exécution du répertoire de la Renaissance, âge d’or de ses instruments. D’une part, il participe à la création d’œuvres qui leur sont spécifiquement dédiées par des compositeurs d’aujourd’hui (Gérard Duran, Marco Padilha, Philippe Hersant). Par ailleurs, l’ouverture d’esprit et l’imagination amènent Les Sacqueboutiers à concevoir des spectacles hors norme comme celui qui associe des textes de Rabelais aux musiques de son époque (avec l’Ensemble Clément Janequin dirigé par Dominique Visse), ou encore l’illustration du Don Quichotte de Cervantès avec l’intervention d’un ensemble de marionnettes. Ils ont également élaboré un programme qui tisse des liens entre l’art de l’ornementation, propre aux compositions de la Renaissance, et la pratique de l’improvisation dont se nourrit le jazz. Intitulée Le jazz et la pavane, cette production dynamique associe le quintet de Philippe Léogé aux musiciens de l’ensemble.

Les Sacqueboutiers ont été nommés Ensemble de l’Année aux Victoires de la Musique Classique 2008.


Ensemble aidé par le Ministère de la Culture et de la Communication/Préfet de la Région Midi-Pyrénées, au titre de l’aide aux ensembles conventionnés et subventionné par la Région Midi-Pyrénées, le Conseil Général de Haute-Garonne et la Ville de Toulouse. Membre de la Fevis.