Maïko Kato

Née à Tokyo, Maïko Kato a étudié au Japon avec Mayumi Tozawa, Tsuguo Hirono et Yuichiro Shina. En 2011, elle obtient le Master de Musique de l’Université Nationale des Arts de Tokyo, entre temps venue en France pour découvrir les orgues du facteur Aristide Cavaillé-Coll, les musiques qui leurs sont liées et effectuer des recherches sur cette esthétique.

Elle est venue se perfectionner auprès de Michel Bouvard et Jan Willem Jansen pour l’orgue et de Yasuko Bouvard pour le clavecin, au Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse, où elle a obtenu le DEM d’orgue à l’unanimité du jury en juin 2010, ainsi qu’un DEM de clavecin mention très bien, à l’unanimité et avec les félicitations de jury, en 2013.

En avril 2010, elle a obtenu le 1e Grand Prix d’Orgue Jean-Louis Florentz, décerné par l’Académie des Beaux-Arts à la Cathédrale d’Angers. En 2011, elle a été admise dans la classe d’orgue de l’Institut Supérieur des Arts de Toulouse. Elle a produit son premier CD avec le tromboniste Fabrice Millischer (Lauréat des Victoires de la musique classique 2011). En 2013, elle a obtenu le 3e Prix et le Prix du public du Concours International Xavier Darasse.