Maîtrise de la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse

La raison d’être ou les fondements de la Maîtrise est tout d’abord de proposer une formation musicale globale et solide, tout en assurant une oeuvre d’éducation très complète et peu commune (assiduité et discipline, tenue, dépassement de soi, écoute, goût pour la qualité, ouverture d’esprit, etc...), avec un accent particulier sur le sens du service et du don de soi. Son ambition est aussi de combler l’absence de maîtrise cathédrale sur la région Midi-Pyrénées, notre association étant la seule présente, alors qu’un vrai mouvement se développe en faveur des maîtrises en de nombreux autres lieux. Toulouse peut inspirer d’autres initiatives sur les diocèses de la région. Sur le plan culturel, le but est de donner à la ville de Toulouse et à la région des jeunes ambassadeurs au style bien spécifique à l’image de leurs illustres « cousins » parisiens, les Petits Chanteurs à la Croix de Bois.

Après des siècles de rayonnement à Toulouse, accompagnée de nombreux maîtres et compositeurs tels qu’André Campra, Jean Gilles, Charles Levens, Bernard Aymable Dupuy, Aloys et Aymé Kunc, la Maîtrise de la Cathédrale Saint-Étienne de Toulouse a été refondée en 1936. Aujourd’hui encore, cette formation dont la réputation dépasse nos frontières poursuit sa mission d’éducation, de formation au chant choral et de diffusion d’oeuvres musicales auprès d’un large public. L’association est affiliée à la Fédération Française des Petits Chanteurs, elle-même membre de la Fédération Internationale des Puer i Cantores, reconnue comme mouvement d’éducation populaire depuis 1987 (N/Ref DJEP B1/CBA/MB n°121).

Elle est composée d’une maîtrise de garçons, à laquelle se sont ajoutées successivement en 2009 et 2010 une maîtrise de filles et une pré-maîtrise. Chacune accueille entre 25 et 40 jeunes pour une formation hebdomadaire autour du chant choral. Depuis septembre 2009, la Maîtrise est placée sous la direction musicale de Monsieur Luciano Bibiloni, chef de choeur franco-argentin. Son répertoire est sans cesse renouvelé et va de la musique sacrée à la musique profane et musique du monde. Lors des saisons précédentes les jeunes ont travaillé, entre autres oeuvres, une série d’Ave Maria et de Cantate Domino, des messes de compositeurs français et un programme riche d’oeuvres profanes basées sur le thème du départ, du voyage et de l’exil ou écrites par des compositeurs comme Claude Nougaro et Benjamin Britten.

Par ailleurs l’association s’est rapprochée de l’établissement scolaire Saint-Joseph de Toulouse, en vue de la création d’une structure maîtrisienne rattachée à la Maîtrise. Un partenariat se développe progressivement depuis 2009 et ce sont maintenant plus de 200 jeunes enfants de l’école qui bénéficient d’une formation vocale de qualité assurée par le directeur de la Maîtrise et ses assistants. Chaque année vingt à trente concerts sont donnés à Toulouse, sur la région Midi-Pyrénées, en France, voire même à l’étranger. La Maîtrise a ainsi parcouru la Belgique et la Suisse (depuis 1946 - dernièrement en 2008), l’Italie (depuis 1948 - dernièrement en 2010), les Pays-Bas et l’Espagne (depuis 1949 - dernièrement en 2006), l’Allemagne (depuis 1964 - dernièrement en 2011), la Jordanie et Israël (1965), l’Angleterre (depuis 1968), les Antilles (1984), le Canada (1985 & 1992), les Etats-Unis (1985), la Pologne et la Yougoslavie (1988), le Portugal (1997), le Liban (1998), la Tchéquie (2000) et l’Ukraine (2001).

Parallèlement, le temps d’un concert dans la région de Toulouse, l’association accueille des choeurs français et étrangers comme les Maîtrises du Cap (Québec) et des Petits Chanteurs de Québec en 2011 et 2010, le choeur d’Andorre et le choeur de Soleure (Suisse) en 2008, les Petits Chanteurs de Logroño (Espagne) en 2007 et ceux de Kiev (Ukraine) en 2006. Ces divers échanges, ces tournées contribuent à la formation humaine des jeunes par la découverte et l’ouverture à d’autres cultures et modes de vie.

Chaque été, leurs périples les conduisent à participer aux festivités du 14 juillet où leurs interventions sont toujours très appréciées, que ce soit dans des ambassades (Madrid - 2006) ou dans des villes de France.

Également, l’ensemble ou une partie des petits chanteurs apporte régulièrement son concours à la réalisation d’un spectacle nécessitant la présence d’un choeur d’enfants.

En 2004, ils ont participé au concert d’adieu de Michel Plasson au Zénith dans un extrait de Carmen.

Très récemment, la Maîtrise a assuré le concert d’ouverture du Festival au Pays du Mont-Blanc, au côté du trio Azul - trio de jazz de renommée - avec une oeuvre de création récente, Les Archanges de G. Di Giusto et L. Rigou. Cet opéra, mélange entre musique traditionnelle et contemporaine, classique et jazz, est un hommage vivant et coloré à tous les hommes qui ont contribué à l’aventure de l’aéropostale, dont Jean Mermoz et Antoine de Saint-Exupéry.

De temps à autres la Maîtrise donne des concerts au profit d’oeuvres caritatives, ou encore au sein de maisons de retraite ou d’hôpitaux. Elle assure ainsi l’une des facettes de sa mission, se mettre au service de personnes fragiles.

Depuis 2008, l’association toulousaine est aussi très active au sein des Pueri Cantores, avec en particulier l’organisation de l’un des trois stages nationaux de chant choral de la fédération française. Il permet à 70-80 jeunes des choeurs de Toulouse, Béziers, Marvejols, Andorre, Montpellier, Bordeaux, Rodez, Paris et d’ailleurs de se retrouver pour l’apprentissage intense d’un répertoire complet de concert sous la direction de plusieurs chefs de choeurs expérimentés.

Enfin la Maîtrise anime certains offices à la Cathédrale Saint-Étienne, en particulier à l’occasion des grandes fêtes liturgiques, de par sa mission au service du diocèse confiée par l’archevêque de Toulouse en novembre 2009.

Du 1er vinyle dans les années 60, aux productions plus récentes encore disponibles à la vente, plusieurs enregistrements ont été réalisés par la Maîtrise, dont certains vendus en quelques milliers d’exemplaires.