Thierry Escaich

Compositeur, organiste et improvisateur de renom international, Thierry Escaich est une figure majeure de la scène musicale contemporaine et l’une des plus originales. Il considère les trois aspects de son art comme des éléments indissociables, concourant dans un même élan à traduire un univers intérieur foisonnant, un besoin irrépressible d’expression.


Né en 1965, Thierry Escaich est depuis 1997 organiste titulaire de la tribune de Saint-Étienne-du-Mont à Paris, en succession de Maurice Duruflé. Il se produit comme organiste dans le monde entier. Partout, il enthousiasme le public en mêlant les œuvres du répertoire à ses propres compositions et à des improvisations. Il excelle dans l’accompagnement de films muets, à l’orgue ou au piano.

Parmi ses engagements récents, citons Philadelphie (en récital, en soliste avec l’Orchestre de Philadelphie et Christoph Eschenbach), Vienne (en récital au Konzerthaus, en soliste avec l’Orchestre de Paris et Paavo Järvi au Musikverein), Saint-Pétersbourg (en récital au Théâtre Mariinski et en soliste avec l’Orchestre du Mariinski et Valeri Guerguiev), Londres (récital aux Proms), Berlin (en récital à la cathédrale, en soliste avec le Konzerthausorchester et Lothar Zagrosek), et des concerts à New York, Los Angeles, Chicago, Toronto, Vancouver, Tokyo, Budapest, Bucarest, Gdansk, Athènes, dans les principales salles parisiennes et de nombreux festivals français et étrangers.

Après avoir été compositeur en résidence à l’Orchestre national de Lille, à l’Orchestre de Bretagne et à l’Orchestre national de Lyon, il est depuis septembre 2011 compositeur associé de l’Orchestre de chambre de Paris. Son catalogue comporte une centaine de pièces, jouées par les plus grands artistes et orchestres internationaux et saluées par trois Victoires de la musique comme « compositeur de l’année » (2003, 2006 et 2011). Il a composé en 2010 un ballet créé par le New York City Ballet et Benjamin Millepied. Son premier opéra, Claude, sur un livret de Robert Badinter d’après le Claude Gueux de Victor Hugo, est créé à l’Opéra de Lyon en mars 2013.

Depuis 1992, Thierry Escaich enseigne l’écriture et l’improvisation au Conservatoire de Paris (CNSMD) où il a lui-même remporté huit premiers prix. Les différentes facettes de son art s’illustrent dans une discographie abondante, largement récompensée et publiée notamment chez Accord/Universal et Indésens. Son disque Les Nuits hallucinées (2011), qui couronne sa résidence auprès de l’Orchestre national de Lyon, a reçu de nombreuses distinctions, notamment un Choc de l’année de Classica.

Thierry Escaich a été élu le 6 mars 2013 à l’académie des Beaux-Arts.