Bernard Soustrot

Bernard Soustrot, né à Lyon le 3 septembre 1954, commence la trompette à huit ans avec son père André, lui aussi trompettiste, et directeur de l’école de musique de Rilleux la pape où il dirige l’harmonie et où Bernard fait ces premières armes de trompettiste. Sa mère, soprane, fait une grande carrière dans les opéras en pays francophones. Son frère Marc a également suivi son père pour la direction d’orchestre.
Il rentre au conservatoire de Lyon à l’âge de 9 ans tout en faisant ses études à l’école puis au collège. À 13 ans, il obtient un 1er prix de trompette et de cornet. À 15 ans, il passe son brevet et décide de se présenter au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe du grand Maurice André. Quatre ans plus tard il en sortira avec un premier grand prix à l’unanimité. Le grand Chef d’orchestre Roumain Sergiu Celibidache le remarque et lui demande de venir à Stuttgart en Allemagne comme trompette solo de l’orchestre de la radio. Dès lors une immense carrière en Allemagne s’ouvre devant lui : les grands orchestres le demandent ainsi que les plus grands chefs. En 1976, Herbert von Karajan lui demande de venir auditionner à la philharmonie de Berlin et Pierre Boulez pour l’ensemble Intercontemporain à Paris. Il refuse les deux invitations, rentre à l’orchestre philharmonique de Radio-France à Paris, quitte celui-ci en 1981 pour se consacrer à une immense carrière de soliste : Grand Ambassadeur de l’école Française de la trompette, qui le conduit aux quatre coins du monde depuis plus de 35 ans.
Ses amis étaient Maurice Andre, Jean Pierre Rampal, Isaac Stern, Mistislav Rostropovitch, et toute la génération actuelle avec laquelle il fait le tour du monde, notamment Jean Dekyndt son fidèle organiste et Directeur du Conservatoire de Toulouse. Grand Prix de l’académie du disque français, il a enregistré une bonne cinquantaine de disques et CD. Lauréat des concours internationaux de Prague et Genève, il est le 1er prix du 1er concours international (1976) Maurice André. Créateur de grands concours internationaux (Narbonne, Guebwiller), professeur au conservatoire, il est Directeur artistique de Grands Festivals (Le Festival des Abbayes en Midi Pyrénées- Languedoc-Roussillon, Colmar fête le Printemps en Musique et le Festival de Musique en Mer). En 2015, il crée l’Orchestre de Chambre Occitania dont il est le Directeur Artistique.
Promu Chevalier des arts et lettres en 2011, il reste le trompettiste français le plus emblématique et apparait comme étant le digne continuateur de l’œuvre de Maurice André.