Jean-Luc Guionnet

"Mon travail se divise en autant de parties qu’il m’est offert d’occasions d’agir et de penser par le son, et l’image. Ces occasions ont toujours à faire avec la rencontre forte d’un dehors : un instrument (saxophone/orgue), une idée théorique (qu’est-ce que la rumeur ?), et surtout un ami collaborateur (Caroline Pouzolles, Taku Unami, Éric Cordier, Seijiro Murayama, Éric La Casa & Lotus Eddé-Khouri) ou une équipée au long cours (Hubbub, Ames Room, Jupiter Terminus). Vient alors une suite éclatée de thèmes qui, à leur tour, influencent l’évolution du travail musical, et orientent les rencontres à venir : l’épaisseur de l’air, l’écoute et la vision comme obscures à elles-mêmes, le pidgin, l’instrument de musique considéré comme automate affectif, la géométrie et l’arithmétique de la vision et de l’écoute, le son comme signature de l’espace, signature d’objets, signature de ce qu’il n’est pas, le paysage et le placard. L’émotion que je cherche est faite du frottement de toutes ces strates les unes sur les autres : quand la musique donne du temps."

www.jeanlucguionnet.eu

©F. Lagarde