Ariège

Présentation

Grand Orgue de la cathédrale Saint-Maurice (Mirepoix)

Frères Link (1891)

3 claviers et 40 registres

Le Grand Orgue de la cathédrale de Mirepoix fut construit par la manufacture des frères Link et terminé en octobre 1891. Il s’agit du plus grand instrument conçu pour la France par la Maison Link, et très certainement un de ses chefs-d’œuvre. N’ayant subit aucune modification au cours de ses plus de 120 ans d’existence, et donc témoin irremplaçable de la facture romantique germanique, il s’agit d’un instrument unique à préserver à tout prix.

Texte de Bastien Milanese pour l’Association des Amis de l’orgue de Mirepoix

L’orgue est classé Monument Historique depuis 1981 pour sa partie instrumentale et depuis 1997 pour son buffet.

JPEG - 53 ko
© Bastien Milanese

Retrouvez toute l’actualité de l’Association des Amis de l’Orgue de Mirepoix !

Historique

Grand Orgue de la cathédrale Saint-Maurice (Mirepoix)

Frères Link (1891)

3 claviers et 40 registres

En cette fin de XIXe siècle, l’ancienne cathédrale de Mirepoix est enfin achevée. La nef est à présent dans l’axe, les peintures polychromes sont flambant neuves, tout comme les vitraux, copies des vitraux du XVIe siècle qui avaient malheureusement été détruits lors de leur dépôt. On cherche à embellir le lieu de culte, lui redonner le faste d’antan. Il manque un ornement final à cette composition : un orgue digne de ce nom. Le chanoine Barbe est chargé par le curé de faire le nécessaire.

C’est à la Maison Puget, célèbre Maison Toulousaine alors au faîte de sa gloire (les instruments du Taur et de la Dalbade à Toulouse ont été terminés il y a peu) que revient la charge d’installer un orgue. Il est prévu, au vu des moyens de la paroisse, de déménager l’orgue des Frigolets, à Saint-Antonin Noble Val, et non de construire un orgue neuf. On construit à cet usage, au dessus des fonds baptismaux, une "dépendance" de la cathédrale qui va permettre d’abriter la partie instrumentale de l’orgue ; une alcôve de 4,50 mètres de profondeur et de 4 mètres de largeur.

Le chanoine Barbe, prenant très à cœur la décoration de la cathédrale, souhaite dessiner (et dessinera) le buffet. Pourtant, il est de tradition de laisser Jean-Baptiste Puget dessiner les buffets. Lassé de tant de mauvaise volonté, le Chanoine Barbe décide de piquer à vif la fierté des Puget. Quelques années auparavant, il a commandé pour la décoration de la cathédrale six statues en bois polychrome à l’Institut d’Art Sacré de Munich. Souhaitant "habiller" la façade de l’orgue par des tuyaux muets, il contacte la nonciature de Munich afin de savoir si une entreprise a pignon sur rue pour ce travail. On le met en relation avec la firme Link, située à 130 kilomètres de la capitale bavaroise. Link s’exécute ; Puget enrage et ne s’occupera plus de l’orgue de Mirepoix, et Link remporte son premier et plus grand chantier en France.

Texte de Bastien Milanese pour l’Association des Amis de l’orgue de Mirepoix

JPEG - 77 ko
© Bastien Milanese

Retrouvez toute l’actualité de l’Association des Amis de l’Orgue de Mirepoix !

Composition

Grand Orgue de la cathédrale Saint-Maurice (Mirepoix)

3 claviers et 40 registres

Grand Orgue
56 notes de C1 à G5


Montre 16
Montre 8
Bourdon 8
Gemshorn 8
Flûte douce 8
Gambe 8
Aeoline 8
Flûte harmonique 8
Prestant 4
Dolce 4
Rohrflöte 4
Quinte 2
Octave 2
Fourniture V rangs
Trompette 8

Récit expressif
56 notes de C1 à G5


Bourdon 16
Montre 8
Salicional 8
Voix céleste 8
Flûte octaviante 4
Flautino 2
Cornet III à V rangs
Voix humaine 8
Basson-Hautbois 8
Clairon 4

Positif
56 notes de C1 à G5


Bourdon doux 8
Flûte harmonique 8
Diapason 8
Dolce 8
Fugara 4
Flûte douce 4
Clarinette 8

Pédalier
32 notes de C1 à G3


Contrebasse 16
Violon basse 16
Soubasse 16
Grande Quinte 10 2/3
Grosse Flûte 8
Violoncelle 8
Flûte 8
Bombarde 16

Pédales de combinaisons

Tirasse G.O / Réc.
Accouplement Réc. / G.O., Pos. / G.O., Pos. / Réc.
Rouleau de cresc.
Expression à cuillère
Orage
Combinaison fixe

Retrouvez toute l’actualité de l’Association des Amis de l’Orgue de Mirepoix !