Ariège

Présentation

Grand Orgue de l’église Notre-Dame du Camp (Pamiers)

Poirier & Lieberknecht (1860)

3 claviers et 27 registres

La partie mécanique et la tuyauterie furent réalisées par les facteurs Poirier et Lieberknecht. Le reste fut exécuté par des artisans selon des plans de l’architecte Layrix. Fin 1860, les travaux se terminèrent. Et pour sélectionner le futur organiste de cet « orgue dont on dit le plus grand bien », la Fabrique décida d’organiser un concours avec une annonce parue dans le journal. L’orgue est réceptionné le 2 février 1861 et est inauguré le lendemain.

L’orgue est classé Monument Historique pour sa partie instrumentale en 1979 et en 1997 pour son buffet.

JPEG - 45.7 ko
© Archives Municipales de Pamiers – Cliché Henri Rouzaud

Historique

Grand Orgue de l’église Notre-Dame du Camp (Pamiers)

Poirier & Lieberknecht (1860)

3 claviers et 27 registres

En 1858, la Fabrique décide de faire l’acquisition d’un orgue. Une souscription est ouverte auprès de la population. La municipalité n’est pas venue en aide à ce projet. Les facteurs d’orgues choisis sont Poirier et Lieberknecht. Ils ne font que la partie mécanique et la tuyauterie. Tout le reste est exécuté par des artisans, selon les plan dressés par l’architecte Layrix. Ainsi, le buffet est réalisé par le menuisier Anouilh ; la charpente de la tribune et de l’orgue par Messieurs Gaillard et Garaud ; et enfin les travaux de sculpture par Charles Ponsin-Andarahy, artiste réputé dans la ville rose, élève de Jouffroy à l’École Impériale des Beaux-Arts de Paris.

En 1859, débute la construction du premier gros instrument par nos deux facteurs. Ces travaux se terminent fin 1860. C’est un instrument de 27 jeux, 3 claviers et un pédalier.

Le 9 décembre 1860, la Fabrique décide d’organiser un concours pour sélectionner le futur organiste. Voici l’annonce faite dans le journal : "La fabrique de Notre-Dame-du-Camp, désirant confier à un artiste de mérite un orgue dont on dit le plus grand bien, a décidé, dans sa séance du 9 décembre, qu’un concours serait ouvert le samedi 2 février 1861 entre divers organistes qui se présenteront pour y prendre part. Un traitement annuel de 600F sera alloué au candidat qui aura réuni les suffrages du jury. De plus, l’organiste prélèvera les droit fixés par le tarif, toutes les fois qu’on l’emploiera pour quelque cérémonie particulière.
Ces conditions assez favorables déjà présentent bien plus d’avantages à raison de l’importance de la ville de Pamiers, qui offre de grandes ressources à un bon professeur de musique.
Les aspirants à ce concours peuvent se faire inscrire jusqu’au 1er février ; ils adresseront leur demande à Monsieur le curé de la paroisse Notre-Dame-du-Camp, à Pamiers."


La réception de l’orgue a lieu le 2 février 1861. Le lendemain ont suivi la bénédiction solennelle, puis le concert inaugural par Messieurs Massis et Ponson.

En 1979, l’orgue est classé Monument Historique pour sa partie instrumentale et en 1997 pour son buffet.

Composition

Grand Orgue de l’église Notre-Dame du Camp (Pamiers)

3 claviers et 27 registres

Positif de dos
54 notes


Flûte 8
Bourdon 8
Salicional 4
Doublette 2
Euphone 8
Trompette 8

Grand Orgue
54 notes


Flûte 16
Montre 8
Salicional 8
Bourdon 8
Prestant 4
Plein jeu IV à VI rangs
Trompette 8
Clairon 4
Grand cornet de 30 notes

Récit
42 notes


Flûte 8
Viole de gambe 8
Unda Maris 8
Flûte octaviante 4
Octavin
Cor anglais
Hautbois
Trompette harmonique 8

Pédalier
25 notes


Flûte ouverte 16
Flûte 8
Bombarde 16
Trompette 8

Pédales de combinaisons

Tirasse G.O., Pos. / G.O., Réc. / G.O.

Boîte expressive