Aveyron

Présentation

Grand Orgue de la collégiale Notre-Dame (Villefranche-de-Rouergue)

Théodore Puget (1848)
Restauration : Pascal Quoirin (1999)


2 claviers et 18 registres

Classé monument historique en 1976, l’orgue dans les années 1980 a besoin d’une restauration. Sous l’impulsion de l’association des amis de l’orgue (créée en 1983) différents projets sont étudiés par Jean-Pierre Decavèle, technicien conseil et maître d’œuvre, et par Xavier Darasse, membre rapporteur à la Commission des Monuments Historiques (remplacé après son décès en 1992 par Pierre Perdigon).

La construction de 2 orgues est même envisagée : un orgue gothique placé dans le transept et un grand orgue XIXe en tribune réutilisant les tuyaux de Puget. Le projet finalement retenu est un seul instrument, de style « gothico-classique » qui permet de préserver le patrimoine le plus exceptionnel : des éléments du buffet gothique de 1506 / 1537 (il est intéressant de noter qu’il n’y a qu’une dizaine d’orgues à buffet gothique en France) et les tuyaux les plus anciens (1537 / 1626 / 1675). Il comporte 18 jeux répartis sur 2 claviers et un pédalier.

La restauration est confiée à l’atelier de facture d’orgue Pascal Quoirin (Vaucluse), qui signe là une de ses plus belles réalisations. L’inauguration a lieu le 27 Avril 1999, par Pierre Perdigon. La bénédiction par Mgr Bellino Ghirard, évêque de Rodez, a lieu le 1er mai, suivie par un concert de Georges Lartigau.

Texte de l’ADROA (Association pour le Développement et le Rayonnement de l’Orgue en Aveyron

JPEG - 58.5 ko
© Association Musique et Orgue

Historique

Grand Orgue de la collégiale Notre-Dame (Villefranche-de-Rouergue)

Théodore Puget (1848)
Restauration : Pascal Quoirin (1999)


2 claviers et 18 registres

Entreprise en 1260, la construction de la collégiale ne sera achevée qu’à la fin du XVe siècle, dans un style allant du gothique rayonnant au gothique flamboyant. Elle est administrée par un collège de chanoines à partir de 1448.

Le premier orgue a été commandé par les consuls en 1432, et placé dans la chapelle Saint Michel, où est actuellement l’orgue de chœur. En 1506 – 1508, un nouvel instrument de 8 jeux est construit par Castel de Muret et placé dans une autre chapelle latérale (Sainte-Luce, dans le transept), sur une tribune construite à cet effet. De cet instrument subsiste aujourd’hui le buffet gothique. Il sera réparé et agrandi en 1537, comptant désormais 12 jeux. L’orgue était alors dans le prolongement des stalles situées dans le chœur.

En 1626, un contrat de 1060 livres est passé avec Claude Guillemin pour refaire l’orgue presque à neuf. Celui-ci a toujours 12 jeux sur un clavier, mais il a acquis une pédale de 8 pieds. L’orgue est relevé en 1675 par Boat, qui modifie 3 jeux. Les tuyaux les plus anciens de l’orgue actuel datent du début XVIe, début XVIIe, et de 1675. L’orgue est réparé sans grandes modifications en 1720 (ajout d’un jeu d’écho par Ducatel) et en 1755 par un autre facteur d’orgue.

En 1809, l’orgue est transporté à son emplacement actuel, en tribune, par Pujol de Montauban ; le buffet est alors modifié pour permettre de voir la fenêtre située derrière. 1848 est une date importante, puisque Théodore Puget , facteur d’orgue toulousain, reconstruit l’instrument ; ces travaux seront complétés en 1851 pour aboutir à un orgue de 20 jeux , sur 2 claviers et un pédalier, dans une esthétique pré-romantique.

La composition est alors la suivante :

Grand orgue (54 notes) : Cornet 5 rangs, Montre 8, prestant 4, bourdon 16, bourdon 8, flûte 4, quinte 2 2/3, doublette 2, plein jeu, trompette 16 (1ère octave en 8’), trompette 8, clairon 4.
Récit expressif (commençant au 2e fa) : flûte 8, flûte 4, hautbois 8, voix humaine 8.
Pédalier : soubasse 16, flûte 8, bombarde 16, trompette 8

Quelques modifications seront apportées au XXe siècle par Maurice Puget, petit fils de Théodore.

Texte de l’ADROA (Association pour le Développement et le Rayonnement de l’Orgue en Aveyron

Composition

Grand Orgue de la collégiale Notre-Dame (Villefranche-de-Rouergue)

2 claviers et 18 registres

Grand Orgue
48 notes de Do1 à Do5 sans Do#1


Cromorne 8’
Cymbale IV
Fourniture III
Doublette 2’
Quinte 2’2/3
Prestant 4’
Montre 8’

Récit
48 notes de Do1 à Do5 sans Do#1


Trompette 8’
Flageolet 1’
Tierce 1’3 /5
Quarte de nazard 2’
Nazard 2’2/3
Flûte 4’
Bourdon 8’
Cornet V

Pédalier « à l’allemande »
26 notes de Do1 à Ré3 sans Do#1


Bourdon 16
Flûte 8’
Trompette 8’

Pédales de combinaisons

Tremblant (général)
Tirasse I
Tirasse II
Accouplement à tiroir II / I

Tempérament inégal : 6ème de comma (synthonique)
Tirants de registre à main
Diapason : la = 44O à 18 ° C