Haute-Garonne

Historique

Grand Orgue de l’église de Castanet-Tolosan

Théodore Puget (1867)
Réhabilitation : Orgues d’Oc


2 claviers et 19 registres

L’orgue de Castanet-Tolosan a été commandé à Théodore Puget en 1867. Il devait primitivement comporter un seul clavier manuel et un petit pédalier en tirasse. Mais au cours des travaux, la paroisse demanda un devis complémentaire et fit ajouter un second clavier ainsi qu’un sommier de Récit expressif. L’orgue n’a pas subi de transformation notable au cours de son histoire, si ce n’est l’adjonction d’un ventilateur électrique et la disparition inexpliquée du jeu de clairon au Grand Orgue.

Devenu totalement muet vers 1979, l’instrument a bénéficié de réparations de fortune exécutées par un groupe de paroissiens qui ont permis de lui redonner parole en 1980. Un devis de restauration avait été demandé au facteur d’orgues Claude Armand en 1978 et obtenu. Ce devis inclinait en faveur d’une reconstruction plutôt que d’une restauration à l’identique dans le but de remédier aux défauts originels de l’instrument, notamment un grave manque d’accessibilité à la plupart de ses parties et surtout au sommier de Récit, ce qui rend l’entretien courant très difficile, parfois même impossible ou dangereux.

En 1986, l’Association des Amis des Orgues de Castanet-Tolosan participe activement en consultant plusieurs facteurs d’orgues et personnalités compétentes pour établir un projet de réhabilitation et d’enrichissement de l’instrument.

Un appel d’offres, lancé par la municipalité avec le concours de l’Association en août 1993, s’avère infructueux. Un marché négocié est alors passé entre la municipalité et un groupement de deux entreprises : la Manufacture Instrumentale de Plaisance du Gers pour la partie organologique et Orgues d’Oc de Deyme pour la partie électrique. À l’issue d’un appel d’offres, Orgues d’Oc est choisi pour les travaux de réhabilitation de l’orgue de Castanet-Tolosan. La composition de l’instrument est enrichie par de nouveaux registres et plans sonores avec un pédalier porté à 30 notes, afin d’élargir le répertoire musical.

La console de tribune est reconstruite pour accueillir le nouveau pédalier ainsi que les tirants pour les nouveaux jeux de pédale. Une seconde console est disposée sur le côté gauche de la nef. La transmission et le tirage des jeux sont électriques. Dans l’état actuel, la transmission, mécanique à l’origine, est devenue complètement électrique.



Retrouvez toute l’actualité de l’association des Amis des Orgues de Castanet-Tolosan !

Composition

Grand Orgue de l’église de Castanet-Tolosan

2 claviers et 19 registres

Grand Orgue
54 notes


Bourdon 16
Montre 8
Bourdon 8
Salicional 8
Prestant 4
Doublette 2
Fourniture III (ajout 1995)
Trompette 8

Récit expressif
54 notes


Flûte harmonique 8
Gambe 8
Voix céleste 8
Flûte octaviante 4
Hautbois 8
Voix humaine

Pédalier
30 notes


Flute 16 (ajout 1995)
Quinte 10 2/3 (ajout 1995)
Flûte 8 (ajout 1995)
Anche 16 (ajout 1995)
Anche 8 (ajout 1995)

Pédales de combinaisons

Tirasse G.O.
Tirasse Récit
Péd. en 4 (ajout 1995)
Anches Péd. (ajout 1995)
Anches G.O. (ajout 1995)
Anches Récit (ajout 1995)
R / G.O. en 8
R / G.O. en 16 (ajout 1995)
Expression

Trémolo Récit

Retrouvez toute l’actualité de l’association des Amis des Orgues de Castanet-Tolosan !