Haute-Garonne

Présentation

Grand Orgue de la collégiale Saint-Félix (Saint-Félix-de-Lauragais)

Grégoire Rabiny (1779-1781)
Transformations par Maucourt (1869)

Relevage : Jean-Baptiste Puget (1920)
Restauration et additions : Maurice Puget (1953)
Restauration : Pierre Vialle (1992-1996)

3 claviers et 32 registres

L’orgue de la collégiale de Saint-Félix-Lauragais a été construit en 1781 par le facteur d’orgue Grégoire Rabiny. Il a été classé Monument Historique le 5 juillet 1943 pour le buffet et le 24 mars 1967 pour la partie instrumentale.

Malgré les différentes modifications subies (par Maucourt et Maurice Puget), l’orgue avait heureusement gardé l’essentiel de son matériel d’origine. La tuyauterie est en grande partie ancienne. Le métal n’avait guère subi d’oxydation. Les tuyaux en bois de chêne étaient en bon état. Au total, cet instrument demeure l’un des orgues Rabiny les mieux conservés. D’ailleurs, Déodat de Séverac s’initia à l’orgue sur cet instrument.
Un retour à l’état initial a été effectué par Pierre Vialle et les travaux de restauration ont été achevés en juin 1996.

Historique

Grand Orgue de la collégiale Saint-Félix (Saint-Félix-de-Lauragais)

Grégoire Rabiny (1779-1781)
Transformations par Maucourt (1869)

Relevage : Jean-Baptiste Puget (1920)
Restauration et additions : Maurice Puget (1953)
Restauration : Pierre Vialle (1992-1996)

3 claviers et 32 registres

La première mention d’un orgue dans la collégiale Saint-Félix remonte au XVIe siècle. C’est instrument quasiment hors d’usage que l’on retrouve encore au XVIIIe siècle. En 1778, les chanoines décident de vendre une partie du vénérable instrument. En mai 1779, le chapitre commande finalement un orgue neuf à Grégoire Rabiny. Cet instrument sera livré en mai 1781. Il trouve place dans un buffet à deux corps de style Louis XVI, riche de nombreux instruments sculptés, anges musiciens, vases et feuilles d’olivier :

I - Positif (50 notes – Do1-Ré5 sans 1er Do#) : Montre 8’, Bourdon 8’, Prestant 4’, Nazard 2’ 2/3, Doublette 2’, Tierce 1’ 3/5, Larigot 1’ 1/3, Fourniture III, Cymbale IV, Dessus de Trompette 8’, Cromorne 8’

II - Grand-Orgue (50 notes – Do1-Ré5 sans 1er Do#) : Bourdon 16’, Montre 8’, Bourdon 8’, Prestant 4’, Nazard 2’ 2/3, Doublette 2’, Quarte 2’, Tierce 1’ 3/5, Fourniture IV, Cymbale V, Cornet V, Trompette 8’, Voix humaine 8’, Clairon 4’

III - Récit (32 notes – Sol2-Ré5) : Bourdon 8’, Prestant 4’, Cornet III, Trompette 8’, Hautbois 8’

Pédale (15 notes) : Flûte 8’, Flûte 4’, Trompette 8’, Clairon 4’

Pos. / G.O., Tremblant doux, Tremblant fort


Au XIXe siècle, Maucourt restaure l’instrument, le met au ton moderne et ajoute un récit expressif de six jeux commençant à l’Ut2. L’orgue est réceptionné en 1869. Il se présente alors ainsi :

I - Positif (50 notes – Do1-Ré5 sans 1er Do#) : Dessus de flûte allemande 8’, Bourdon 8’, Salicional 8’, Montre 4’, Dessus de flûte 4’, Nazard 2’ 2/3, Doublette 2’, Plein jeu III, Trompette 8’, Cromorne 8’

II - Grand-Orgue (50 notes – Do1-Ré5 sans 1er Do#) : Bourdon 16’, Montre 8’, Bourdon 8’, Prestant 4’, Flûte 4, Nazard 2’ 2/3, Doublette 2’, Tierce 1’ 3/5, Plein jeu IV, Cornet V, 1ère Trompette 8’, 2ème Trompette, Clairon 4’

III - Récit (32 notes – Sol2-Ré5) : Bourdon 8’, Gambe 8’, Voix céleste 8’, Flûte octaviante 4’, Hautbois 8’, Voix humaine 8’

Pédale (15 notes) : Flûte 8’, Flûte 4’, Trompette 8’, Clairon 4’

2 appels, Trémolo Récit


Entre 1873 et 1921, les orgues sont tenues par le compositeur Déodat de Séverac.
L’instrument sera à nouveau restauré par Jean-Baptiste Puget en 1920. Enfin, Maurice Puget entreprend une restauration en 1952. Il supprime les sommiers de pédale, modifie la console en la surélevant, met un pédalier de 32 notes, des claviers de 56 notes, place de nouveaux sommiers de pédale pneumatiques et modifie la composition. L’orgue sera inauguré par Henri Cabié, organiste à Albi.
Entre 1992 et 1996, Pierre Vialle restaure les nombreux éléments anciens conservés dans l’instrument, supprime les ajouts postérieurs, et lui redonne son visage du XVIIIe siècle.
Classé monument historique le 5 juillet 1943 pour le buffet, le 24 mars 1967 pour la partie instrumentale.

Composition

Grand Orgue de la collégiale Saint-Félix (Saint-Félix-de-Lauragais)

3 claviers et 32 registres

Positif de dos
50 notes de Do1 à Ré5, sans Do#1

Montre 8’
Bourdon 8’
Prestant 4’
Nasard 2’ 2/3’
Doublette 2’
Tierce 1’ 3/5
Larigot 1’ 1/3
Fourniture III
Cymbale IV
Trompette 8’ (Do2)
Cromorne 8’

Grand Orgue
50 notes de Do1 à Ré5, sans Do#1

Bourdon 16’
Montre 8’
Bourdon 8’
Prestant 4’
Nasard 2’ 2/3
Quarte 2’
Doublette 2’
Tierce 1’ 3/5
Fourniture IV
Cymbale V
Cornet V
Trompette 8’
Voix humaine 8’
Clairon 4’

Récit
32 notes de Sol2 à Ré5

Cornet V
Trompette 8’
Hautbois 8’

Pedalier
15 notes de Do1 à Ré2, A0 sur Do#1

Flûte 8’
Flûte 4’
Trompette 8’
Clairon 4

Pédales de combinaisons

Pos. / G.O. à tiroir
Tremblant doux
Tremblant fort

Console en fenêtre
Mécanique suspendue