Haute-Garonne

Présentation

Grand Orgue de la Collégiale Saint-Pierre et Saint-Gaudens (Saint-Gaudens)

Dominique Cavaillé-Coll (1831)
Thiébaut Maucourt (1877)
Restauration : Robert Chauvin (1986)


3 claviers et 31 registres

L’actuel buffet de l’orgue date d’avant 1662. C’est un grand ensemble massif de chêne et de tilleul, qui présente des caractéristiques de style Louis XIV. Il a été classé monument historique en 1980.
L’instrument à l’intérieur du buffet est l’oeuvre de Dominique Cavaillé-Coll et date de 1831.
Il a été restauré en 1875 et classé monument historique en 1971 puis à nouveau restauré de 1981 à 1984.

L’orgue de Saint-Gaudens réunit des caractères originaux où apparaissent des influences diverses : l’influence de l’Espagne toute proche (50 km), qui se fait sentir dans la présence de chamades, des pièces gravées…, la permanence d’une esthétique classique héritée de la facture de l’Ancien Régime, l’apparition de caractères témoignant d’une lente évolution vers la facture de transition.

Cet orgue a une particularité curieuse : certains tuyaux (ceux qu’on appelle les principaux et les jeux de bouche, comme les bourdons, ou les flûtes) ont le biseau soudé à l’envers, la pente placée vers le bas, dans le pied, à la manière des tuyaux de bois.
Ce sont ces caractéristiques qui ont permis d’identifier des tuyaux qui avaient émigré vers d’autres orgues et qui ont pu ainsi être rapatriés.

JPEG - 36.5 ko
© Philippe Girard

Historique

Grand Orgue de la Collégiale Saint-Pierre et Saint-Gaudens (Saint-Gaudens)

Dominique Cavaillé-Coll (1831)
Thiébaut Maucourt (1877)
Restauration : Robert Chauvin (1986)


3 claviers et 31 registres

La Collégiale de Saint-Gaudens possédait un instrument avant la Révolution, dont il reste le très beau buffet actuel de style Louis XIV. À l’état de ruine après la Révolution, on fait appel en 1822 à Antoine Peyroulous, facteur d’orgues à Toulouse, qui constate qu’il ne reste que quelques tuyaux en bois de chêne et quelques pièces de fer.

Après un legs de 4.000 francs du Sieur Gaudens Vidal, un secours de l’État de 3.000 francs, une souscription publique et un apport du Conseil de Fabrique, il est demandé en 1827 à Dominique Cavaillé-Coll de construire un nouvel instrument dans le buffet ancien remanié. Construit entre février 1829 et juillet 1831, l’orgue est réceptionné le 31 octobre 1831. Il se présente comme un grand instrument à 3 claviers et pédale : Positif et Grand Orgue disposés sur 4 sommiers à gravures alternées, Écho et Pédale.

En 1877, de nouveaux travaux sont effectués par Thiébaut Maucourt, facteur d’orgue à Albi. La Manufacture Théodore Puget père & fils entretiendra ensuite l’instrument. En 1930, Maurice Puget effectuera un relevage complet de l’instrument et posera un ventilateur électrique.

En 1978, une association est créée en vue de la restauration de l’instrument. Celle-ci, confiée à Robert Chauvin, facteur d’orgues à Dax, s’effectuera entre 1983 et 1986. Lors du démontage, on a mis au jour trente perçages sur le chant des deux sommiers des dessus, avec l’inscription Hautbois. Il s’agit bel et bien d’une chamade, non prévue dans le devis, ajoutée par Dominique Cavaillé-Coll. Cette chamade a été rétablie sur le modèle du hautbois de l’écho.

L’orgue de Saint-Gaudens réunit donc des caractères originaux où apparaissent des influences diverses : - celle de l’Espagne toute proche (50 km) qui se fait sentir dans la présence de la chamade, des pièces gravées, des tuyaux à anches supportés par des blocs de bois ; la permanence d’une esthétique classique héritée de la facture de l’Ancien Régime : composition, pédale en 8’, tailles généreuses de la tuyauterie. Cette heureuse synthèse nous laisse aujourd’hui un instrument fort attachant et bien singulier au sein de la vaste palette des orgues de la région.

Texte de Jean-Claude Guidarini

Composition

Grand Orgue de la Collégiale Saint-Pierre et Saint-Gaudens (Saint-Gaudens)

3 claviers et 31 registres

Positif intérieur
54 notes

Bourdon 8’
Prestant 4’
Flûte 4’
Nasard 2’ 2/3
Quarte 2’
Tierce 1 3/5’
Larigot 1 1/3’
Cromorne 8’
Hautbois en chamade 8’

Grand Orgue
54 notes

Bourdon (au Do2) 16’
Montre 8’
Flûte 8’
Bourdon 8’
Prestant 4’
Flûte 4’
Doublette 2’
Quarte 2’
Fourniture IV
Cymbale III
Cornet V
Trompette 8’
Clairon 4’

Écho
30 notes

Bourdon 8’
Cornet IV
Trompette 8’
Hautbois 8’
Voix humaine 8’

Pédalier
30 notes

Flûte 8’
Flûte 4’
Trompette 8’
Clairon 4’

Pédales de combinaisons

Accouplement à tiroir G.O. / Pos.
Tirasse G.O.
Tremblant doux

Console en fenêtre
Tempérament inégal