Tarn

Historique

Grand Orgue de l’église Saint-Michel (Cordes)

Daublaine & Callinet (1839)
Restauration : Patrice Bellet (1972 et 1991)


 2 claviers et 11 registres

Cet orgue a été commandé pour la Maîtrise de Notre-Dame de Paris en 1839 à la Maison Daublaine et Callinet. Jugé insuffisant pour le chœur de Notre-Dame en 1841, il est vendu à la paroisse de Cordes en 1842.

Il est mis au ton de 435herz vers les années 1870/80 par entailles des jeux de fonds et recoupe de la Trompette et du Clairon.

En 1972, Patrice Bellet effectue une première restauration avec adjonction d’un pédalier de 30 notes, avec mise en place d’un Bourdon de 16 à la Pédale (à la demande de Xavier Darasse). Il ressoude alors les entailles des jeux de fonds et décale la tuyauterie de 2 tuyaux pour avoir le ton « moderne ».

L’orgue est classé Monument Historique le 11 mai 1977.

En 1991, Patrice Bellet effectue une seconde restauration avec remise en place des tuyaux comme à l’origine. La trompette et le clairon sont alors rallongés, de même que le Bourdon 16 de Pédale. L’instrument retrouve alors son ton d’origine qui est de 400herz à 18°. Ceci tend a prouver que la Maîtrise de Notre-Dame en 1839 chantait à l’ancien diapason du 18e siècle.

Texte de Patrice Bellet

Composition

Grand Orgue de l’église Saint-Michel (Cordes)

 2 claviers et 11 registres

Grand orgue
54 notes


Montre 8
Bourdon 8
Prestant 4
Quinte 2 2/3
Doublette 2
Trompette 8
Clairon 4

Récit
35 notes


Flûte 8
Dulciana 8
Hautbois 8

Pédalier
30 notes


Bourdon 16

Pédales de combinaisons

Accouplement Réc. / G.O.
Tirasse G.O.