Tarn

Présentation

Grand Orgue de la cathédrale Saint-Alain (Lavaur)

Aristide Cavaillé-Coll (1876)
Restauration : Michel Giroud (1984)


 3 claviers et 32 registres 

Un orgue Aristide Cavaillé-Coll de 1876, époque de la pleine maturité de ce prestigieux facteur qui, sans artifice, sans redondance de jeux, avec une palette sonore très précise, va à l’essentiel pour servir une musique en pleine éclosion à l’époque, musique dite symphonique qui réclame diversité des jeux de fonds et des grands chœurs d’anche qui, mélangés à tous les jeux à bouche, forment un immense tutti, servi par une acoustique exceptionnelle caractéristique des nefs uniques du Midi.

Certains pourraient dire que, dans un tel buffet de la première Renaissance, on s’attend à un autre orgue, un orgue aux sonorités scintillantes, un orgue coloré comme il devait l’être au XVIe siècle. Il est vrai que la vue du buffet laisse présager un autre instrument, mais il est aussi vrai que la coexistence des deux chefs-d’œuvre est le fruit d’un passé et qu’ils ne se nuisent pas entre eux, pour peu que l’on soit sensible à l’expression des deux époques.

Texte de Jean-Pierre Decavèle

L’orgue a été classé Monument Historique en 1963 pour sa partie instrumentale et en 1974 pour son buffet.

JPEG - 79.9 ko
© Jean-Claude Guidarini

Historique

Grand Orgue de la cathédrale Saint-Alain (Lavaur)

Aristide Cavaillé-Coll (1876)
Restauration : Michel Giroud (1984)


 3 claviers et 32 registres 

L’évêque Monseigneur Simon de Beausoleil fit don à sa cathédrale d’un orgue important pour l’époque. À ce jour, la paternité de la partie instrumentale n’a pas été retrouvée, mais l’on peut supposer, comme l’a proposé l’Abbé Pérille en 1925, que le facteur Jean Terrian, de Venise, a pu probablement en être l’auteur. En effet, ce facteur italien avait doté la cathédrale de Toulouse, en 1504, de cinq orgues commandés par l’archevêque Bernard de Rouzergue, oncle de Pierre de Rouzergue qui fut aussi évêque de Lavaur, et vers l’époque de la construction de l’orgue de Lavaur, ce même facteur construisit un grand orgue pour l’église de Notre-Dame-des-Tables à Montpellier.

D’importants graffiti anciens, ainsi que quelques mentions d’archives permettent de jalonner la vie de ce grand orgue, jusqu’à la Révolution. Après la Révolution, l’orgue, très détérioré, fut progressivement abandonné pour devenir injouable en 1838. En 1844, on envisagea sa restauration, qui fut confiée à Théodore Puget en 1856. Il s’en suivit des désaccords qui ont laissé l’orgue inachevé.

Déjà en 1864, l’orgue menaçait ruine : le buffet était "chancelant" et risquait de s’abîmer dans la nef. Une commission spéciale, nommée à cet effet, choisit le facteur Aristide Cavaillé-Coll. Ce facteur proposa 3 projets d’orgue neuf ; c’est l’orgue moyen, à 54 000F, qui fut retenu, le 2 octobre 1874.

La construction de l’orgue en atelier, à Paris, dura 12 mois et le montage sur place 3 mois. L’orgue fut reçu les 28 et 29 novembre 1976. Cet instrument remplit très honorablement sa fonction, entretenu par les Puget qui ne firent aucune modifications, aucune altération si ce n’est la pose d’un ventilateur électrique.

En 1963, Costa apporta quelques modifications à la composition qui se marièrent mal aux autres jeux. De fait l’orgue avait davantage besoin d’un relevage sérieux plutôt que de modifications. La restauration fut confiée à Michel Giroud en 1984. Le chantier fut interrompu pour la restauration du buffet et de sa polychromie, retrouvée par hasard au cours du traitement des bois sur place. Aujourd’hui, le buffet et l’orgue sont restaurés.

Texte de Jean-Pierre Decavèle

Composition

Grand Orgue de la cathédrale Saint-Alain (Lavaur)

 3 claviers et 32 registres 

Grand orgue
54 notes


Montre 16
Bourdon 16
Montre 8
Flûte harmonique 8
Salicional 8
Bourdon 8
Prestant 4
Doublette 2
Plein jeu II à V rangs
Basson 16
Trompette 8
Clairon 4

Positif
54 notes


Principal 8
Unda Maris 8 (Ut2)
Bourdon 8
Dulciana 4
Flûte douce 4
Doublette 2
Trompette 8
Clarinette 8

Récit expressif
54 notes


Flûte traversière 8
Viole de gambe 8
Voix céleste 8 (Ut2)
Flûte octaviante 4
Octavin 2
Trompette 8
Basson-Hautbois 8
Voix humaine

Pédalier
30 notes


Contrebasse 16
Flûte 8
Bombarde 16
Trompette 8

Pédales de combinaisons

Orage
Tirasse G.O. - Pos. - Réc.
Octaves graves
Appel jeux de combinaison
Pédale - G.O. - Pos.
Appel G.O.
Copula Pos.
Copula Réc.
Réc. Pos.
Trémolo
Expression Récit