Toulouse

Présentation

Orgue de chœur de la cathédrale Saint-Étienne (Toulouse)

Aristide Cavaillé-Coll (1868)
Eugène Puget (1879)
Claude Armand (1975)
Hubert Brayé (2009)


2 claviers et 15 registres

Acquis au nom de l’État par commande du Ministre des Cultes et construit par Aristide Cavaillé-Coll, l’orgue de chœur de la cathédrale Saint-Etienne a été livré le 26 mai 1868.
L’instrument fut réceptionné par Charles-Marie Widor, alors organiste à Lyon, tout juste âgé de 24 ans.
En 1879, à l’occasion des travaux de restauration du grand orgue, Eugène Puget relève l’orgue de chœur. L’orgue a été relevé une première fois par Eugène Puget puis une seconde fois par Claude Armand.
Enfin, en 2008, une restauration est confiée à Hubert Brayé : l’instrument, restauré dans toutes ses parties, retrouve sa disposition d’origine avec ses deux flûtes coupées au ton.

L’orgue de chœur est classé Monument Historique pour son buffet et sa partie instrumentale en 2004.



Retrouvez toute l’actualité des Amis de la Cathédrale Saint-Étienne

Composition

Orgue de chœur de la cathédrale Saint-Étienne (Toulouse)

2 claviers et 15 registres

Grand Orgue
56 notes


Bourdon 16’
Montre 8’
Flûte harmonique 8’
Salicional 8’
Prestant 4’
Plein Jeu harmonique II-IV

Récit expressif
56 notes


Gambe 8’
Voix céleste 8’
Flûte octaviante 4’
Basson 16’
Trompette 8’
Voix humaine 8’

Pédalier
30 notes


Soubasse 16’ (empruntée au G.O.)
Basson 16’ (emprunté au Récit)
Trompette 8’ (empruntée au Récit)

Pédales de combinaisons

Tirasse G.O.
Tirasse Récit
Expression Récit à bascule
Accouplement Récit / G.O.
Trémolo

Console retournée à l’avant du buffet
Traction mécanique à balanciers

Retrouvez toute l’actualité des Amis de la Cathédrale Saint-Étienne