Toulouse

Présentation

Grand Orgue de la chapelle Sainte-Anne (Toulouse)

Anselmi et Luciano Tamburini (1980)

 1 claviers et 22

La chapelle Sainte-Anne, attenante à la cathédrale Saint-Étienne, abrite un orgue italien, construit en 1980 par les facteurs Anselmi et Luciano Tamburini. Cet instrument, qui complète stylistiquement la collection d’instruments toulousains, permet d’entendre Girolamo Frescobaldi, Michelangelo Rossi, Bernardo Pasquini, Domenico Zipoli et de nombreux autres compositeurs italiens, avec les sonorités typiques de l’Italie.

En 1980, un don privé permit aux Amis de l’orgue de la cathédrale Saint-Étienne d’acheter un nouvel instrument. La décision d’installer un orgue italien dans la chapelle Sainte-Anne fut doublement motivée. D’une part, l’architecture de l’édifice, construit dans la seconde moitié du XIXe siècle, est italianisante. D’autre part, ce choix répondait à la politique organistique lancée à Toulouse, qui, parallèlement à la restauration des instruments anciens, encourageait la construction d’instruments neufs typés, propres à servir un répertoire spécifique.

JPEG - 30.5 ko
© Patrick Galibert

Description

L’orgue Tamburini de Sainte-Anne présente toutes les caractéristiques d’un orgue italien : il comporte un seul clavier de cinquante-neuf touches avec ravalement au Fa grave ; le pédalier est de type italien avec adaptation possible d’un pédalier allemand pour permettre l’exécution d’un plus large répertoire ; les dix-huit jeux de l’instrument sont, pour une bonne part, divisés en basses et dessus.

On trouve en outre deux jeux d’anches, ainsi que ce jeu typique de l’orgue italien, la voce umana. Ce principal accordé un peu plus haut produit, associé à un jeu de même famille, des battements rappelant le vibrato de la voix humaine.

Ce principe mis en application au XIXe siècle avec un jeu de gambe donnera une des sonorités les plus caractéristiques de l’orgue romantique, la voix céleste.

Le buffet est couronné d’un chapiteau rappelant celui du porche d’entrée. Sa décoration a été réalisée par le peintre Gian Giacomo Geroldi de Crema.

Composition

Grand Orgue de la chapelle Sainte-Anne (Toulouse)

 1 claviers et 22

Manuel
59 notes de fa0 à fa5 (sans fa#0 et sol#0)


Principale Bassi 12’
Principale Soprani 12’
Ottava Bassi 6’
Ottava Soprani 6’
XVa
XIXa
XXIIa
XXVIa
XXIXa
XXXIIIa & XXXVIa
Flauto en VIIIa Bassi
Flauto en VIIIa Soprani
Flauto en XIIa Bassi
Flauto en XIIa Soprani
Voce Umana Soprani 8’
Cornetta, Soprani
Tromboncini Bassi
Tromboncini Soprani

Pédalier
30 notes de do1 à fa3
+ 5 touches de ravalement de fa0 à si0 (sans fa#0 et sol#0)


Contrabassi 16’
Ottava 8’
Ottava 4’
Tromboni 8’

Accessoires

Tiralutti
Combinazione libera
Tirasse