Toulouse

Historique

Orgue de chœur de l’église Notre-Dame du Taur (Toulouse)

Théodore Puget (1875)

1 clavier et 6 registres

L’église Notre-Dame du Taur a été édifiée à l’endroit exact où le corps de Saint-Saturnin s’est détaché du taureau qui le trainait derrière lui. Un oratoire y a tout d’abord été élevé, il conserva les reliques du saint jusqu’en 402, date à laquelle elles sont transférées à la basilique Saint-Sernin. Malgré les 150 ans du corps, la légende raconte que la foule a pu apprécier les « doux effluves » des restes du saint.

L’église actuelle a été construite au XIVe siècle sur l’emplacement de l’ancien oratoire. Elle abrite une statue de Notre-Dame des Remparts, déménagée de la place Villenouvelle (actuelle place Wilson) en 1783. On peut y admirer également deux peintures de Bernard Bénézet (1835 – 1897) : le martyre de Saint-Saturnin au-dessus de l’autel et une représentation de la mort de Saint-Joseph dans la chapelle jouxtant celle de l’orgue de chœur.

L’orgue de chœur a été construit par la Manufacture Théodore Puget, Père & Fils, sous la direction de Théodore Puget. Il a été doté d’un ventilateur électrique, probablement par Maurice Puget lors des travaux effectués au Grand Orgue en 1939.

Cet instrument est l’archétype des orgues de chœur de 6 jeux livrés par la Maison Puget (Eaunes, Montfavet, Saint-Lys, Pamiers, Frigolet, Grenoble, Montauban…).

Texte de Jean-Claude Guidarini

JPEG - 39.6 ko
© Didier Taillefer

Composition

Orgue de chœur de l’église Notre-Dame du Taur (Toulouse)

1 clavier et 6 registres

Manuel
54 notes

Flûte * 8’
Bourdon harmonique 8’
Kéraulophone 8’
Voix céleste 8’
Prestant * 4’
Trompette * 8’

* Jeux coupés en basse et dessus entre Si2 et Do3

Pédalier
20 notes du Do1 au Sol2

Tirasse permanente du clavier

Accessoires

Appel Trompette
Expression
Trémolo

Console retournée
Mécanique à balanciers
L’orgue est entièrement en boite expressive.
La façade est constituée de tuyaux muets.